ph6

Histoire

Quelques grandes dates jalonnant l'histoire de notre ville

Vers 1059 : Première mention de "loudéac" dans la charte de fondation du prieuré de Ste Croix de Josselin (56).

1263 : Loudéac a le titre de paroisse.

Elle est édifiée par l’entrepreneur Jean Gueno du Chesne. La première pierre de l’église est bénite le 24 septembre 1758. Les travaux sont réceptionnés en 1765.

Née en 1895 Place au Fil, Jeanne Malivel manifesta très tôt de grandes dispositions pour les arts ainsi qu’un fort attachement à la Bretagne. Elle alla se perfectionner à Paris, puis fut professeur aux Beaux Arts de Rennes. Elle fut l'inspiratrice du mouvement d'art breton Ar seiz Breur (Les 7 frères)

Après la période de disette de 1000 et 1040, il y eut un embryon d’industrie dans la forêt de Loudéac ; en 1460,  on comptait 30 forges à bras, où étaient fabriqués poêles, galetières, ustensiles divers, socs de charrue, haches.

Yann Sohier fut un militant breton. Il fonde son Bulletin Ar Falz (La Faucille) en janvier 1933 et en fait en moins de deux ans le centre de tout un mouvement en faveur du breton à l'école laïque.

Victor Boner se fit rapidement connaître comme peintre et on lui commanda des travaux de décoration pour des églises et des châteaux de la région. Pendant la guerre 14-18, il fut nommé professeur intérimaire aux Beaux Arts de Rennes.

Rassemblement traditionnel autour des chapelles :

- Chapelle Notre Dame des Vertus,
- Chapelle Saint-Guillaume,

Inaugurées le 10 mai 1880, les courses de Loudéac connurent rapidement un grand succès qui ne s’est pas démenti depuis. Le haras de Loudéac créé en 1862, antenne de celui de Lamballe, a eu une activité forte jusqu’aux années 60.

En 1912, deux pilotes très connus à l’époque (Messieurs Busson et Moineau) présentaient leurs avions à l’hippodrome de Calouët.
20 000 spectateurs venus de toute la Bretagne centrale assistaient à cette prestation, qui nécessita une organisation gigantesque et resta pendant longtemps inscrite dans les mémoires.

Rédigée dès 1913, interprétée en public en 1914 et jouée depuis par des bénévoles, ce qui n’était à l’origine qu’une simple pièce de patronage catholique, est vue désormais par un public issu de toutes les régions. Depuis 1981, la troupe de Loudéac, initiatrice du mouvement, a tissé des liens avec plusieurs autres troupes européennes. C’est Europassion.

Mairie de Loudéac
20 rue Notre-Dame 22600 LOUDEAC
Tél. : 02 96 66 85 00
Fax : 02 96 28 05 13
Réalisation :